Une semaine... cela fera une semaine ce soir que nous avons rompu. Oui je sais je devrais dire "j'ai" plutôt que "nous" mais là j'ai vraiment l'impression que "nous" avons rompu et pas vraiment d'un commun accord.

4 ans... cela aurait fait 4 ans demain que nous étions ensemble... mais où sont ces quatre années passées. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Quel est le positif de notre relation ?

Aujourd'hui je n'arrive pas à le voir. J'ai de l'amertume, beaucoup d'amertume. De l'amertume pour toutes ces promesses non tenues. Pour tout ce bonheur que tu t'es promis de m'offrir et que je n'ai que très peu vu. Pour tout cet amour qui devait m'envahir et qui a disparu dès la fin de notre première année de rencontre. En fait tout a été foutu dès le moment où je me suis installée chez toi. Est-ce le tort que j'ai eu ? Aurais-je dû prendre mon propre appartement dès ce moment là ? Est-ce que cela aurait changé quoi que ce soit dans notre relation ? Aurais-tu eu plus envie de me voir ? Aurais-tu eu plus envie de passer du temps avec moi ? Aurais-tu continué à me sortir voir tes copains comme ça n'a été le cas que la première année ?

Qu'est-ce qui a fait que je n'ai plus été à tes yeux celle que tu définissais comme la femme de ta vie ? Est-ce que la femme de sa vie ne dure donc vraiment qu'une année ? Y a-t-il une autre qui a pris ma place dans ta vie et qui a fait que tu n'aies plus eu besoin de mon amour ?

Est-ce que notre séparation ne te fait vraiment rien ? Tu sembles tellement heureux depuis une semaine. Tu semble tellement soulagé depuis que je t'ai dit que je ne pouvais plus vivre ainsi. Pourquoi ne pas m'avoir dit que tu ne voulais plus continuer la route avec moi ? Pourquoi avoir fait semblant d'être bien avec moi ? Pourquoi avoir dit à plusieurs reprises cet été que tu serais grand-père grâce à mes filles si dans ton esprit je n'étais déjà plus là pour toi ?

Pourquoi es-tu si vide de sentiments ? Est-il donc si difficile que cela de m'aimer ? Tu me disais tellement attachante, pourquoi t'es-tu donc si vite détaché de moi ?

Ton amour fou, passionné, incontrôlé du début était-il réel, ou n'était-il là que parce que tu avais peur qu'un autre prenne ta place ?

Pourquoi tous ces mensonges ? Pourquoi toutes ces promesses en l'air ? Tu m'avais promis que jamais je ne pleurerais par ta faute. Et cela fait des mois que je pleure et jamais tu ne t'en ai apperçu.

Et elle, est-ce qu'elle va revenir dans ta vie ? Elle ne l'a jamais vraiment quittée à vrai dire, surtout depuis la naissance de son fils, qui n'est pas le tien mais dont j'ai l'impression que tu te sens tellement responsable. Quelle faute aurais-tu commise pour lui être autant redevable ?

Mais surtout quelle faute ai-je commise pour disparaître aussi vite de ton coeur ?